samedi 2 juin 2012

Errance amérindienne de Philippe Sauve


L'histoire :
Pour se libérer de sa dépendance à la drogue, Philippe Sauve, quittant son Midi natal, s'engage dans un voyage solitaire aux Etats-Unis, de la Louisiane au Dakota. Un vagabondage sans destination précise pour éprouver l'errance, dans l'esprit des beatniks des années 1950 : ne pas décider du lendemain et confier au hasard le soin d'en être l'inspirateur, rendre son âme disponible à l'éventualité d'une renaissance. Guidé par ses réflexions, les rencontres insolites et les signes que le destin sème sur sa route, le voyageur parcourt les Etats pittoresques et chargés d'histoire du vieux Sud et du Midwest de l'Amérique, plongeant au coeur de la culture indienne. Après des semaines d'aventures, il trouve une réponse à sa quête sur une île au milieu du fleuve Missouri.


Premier paragraphe:
Jim serra une nouvelle fois la ceinture autour de son biceps et attrapa la seringue. Adossé à l'un des murs du salon, j'apercevais dans la cuisine la silhouette floue de mon ami qui s'injectait une dose de produit. Quelques taffes d'un joint avaient cloué mon corps au plancher et je n'arrivais plus à rejoindre le canapé. J'aurai pu ramper, me glisser entre les pieds de la table, me hisser à l'aide d'une chaise, mais je craignais le pire. J'étais une limace sur la moquette poussiéreuse et je cherchais à percer les secrets du royaume microscopique de nos amis les acariens.

Pourquoi ce livre :
J'ai flashé en premier lieu sur la couverture, puis le titre. Comme il rentre parfaitement dans 2 de mes challenges, je l'ai ramené à la maison sans remord.

Note : 9/10

Mon Avis : 
Voilà encore une très bonne lecture, il y a vraiment des perles chez Transboreal !

Je viens de découvrir un auteur que je ne connaissais pas et qui a su me charmer par sa plume.
Philippe Save sait écrire, ça, c'est sur ! Son style est fluide, les chapitres sont cour, tout ce que j'aime.

J'ai dévoré ce livre en quelques heures, impossible de le lâcher puis
les 12 pages avec les photos noir et blanc de l'auteur sont juste magnifiques.

Sur un coup de tête, et pour sauver sa vie, Philippe prend le premier avion en partance et le voilà en route pour la Nouvelle-Orléans. Qu'y n'a jamais eu l'envie d'en faire autant ?

Son aventure est une suite de rencontres dues au hasard, certaines très belles et d'autres plutôt douteuses, mais le faisant toujours avancer dans sa quête spirituelle et son envie de sevrage.

Qui est Dieu ? Voilà le fil conducteur de ce récit.

J'avoue que par moment j'ai tout de même trouvé au récit certaines longueurs, la recherche de son « dieu » je suis un peu passée à côté, simplement parce que j'ai vraiment du mal avec la religion.
Mais l'important c'est qu'à la fin de son récit et avant de rentrer en France, il ait pu trouver sa réponse !

L'amitié qu'il porte à son ami Jim est touchante.

Je vous recommande très chaudement ce livre.


Aussitôt mon livre terminé, je me suis précipitée sur le net pour découvrir ses autres écrits et j'ai passé commande de  Horizon Dakota : En canoë sur la rivière sacrée à la rencontre de la Nation sioux  et de son premier roman : Sous les ponts de Memphis


Philippe Sauve - Transboréal - 203 pages - 20.90€ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire